Une couverture sociale fragile

consultation-france-usa

LCI

En termes d’assurance maladie, Bloomberg place la France dans le top 20 des pays les mieux couverts au niveau international. Et ce n’est pas sans mérite, puisqu’en 2012, le montant total des charges nettes du régime général s’est élevé à 329,4 milliards d’euros, selon les Chiffres clés de la Sécurité Sociale. Tous les journaux en parlent : la France est parallèlement endettée par les dépenses en santé publique. En 2007, un plan de redressement avait bien sûr été lancé, suite à la sonnette d’alarme tirée par le Comité d’alerte, chargé de prévenir le Parlement, le Gouvernement et les Caisses nationales d’assurance maladie de la situation d’urgence. Et l’aggravation de tel déficit amène de plus en plus les dirigeants du pays à freiner les remboursement de médicaments prescrits. De fait, les plus récents d’entre eux ne pourront peut-être pas bénéficier d’un remboursement total, même avec un ticket modérateur pris en charge par une complémentaire santé.

Le cannabis en pharmacie ?

Dès 2015, la France devrait présenter sur les étales de ses pharmacies un nouveau médicament contenant des extraits de cannabis, suite à sa récente demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM). Si ce médicament, fabriqué pour les patients atteints de sclérose en plaques, venait à être commercialisé, la législation du cannabis connaîtrait des changements majeurs. Il en va de même pour les médicaments potentiellement remboursés dans le cas où la plante est légalement considérée comme apaisante et curative. La culture des graines de cannabis reste interdit, la France devra importer du stock d’Europe avant que ses textes de loi soient modifiés.

À suivre donc…